Easter Party, 2003.
photo : permission des artistes | courtesy of the artists & Nicholas Metivier Gallery, Toronto

À Pâques, le grand-père des artistes avait l’habitude de fabriquer, avec ses petits-enfants, une piñata en forme d’agneau. Le sacrifice de la piñata était une offrande à Dieu. Pour cette famille, c’était là l’occasion de Lui demander de leur pardonner leurs péchés et de repartir à neuf pour une autre année. Le garçon sur cette image fait la même chose. Il verse du sang pour le bien-être de sa famille. Dans la structure d’une famille, il existe un écheveau de vérités… Le garçon en est conscient et, suivant avec son imagination, il fait ce qu’on attend de lui. Carlos et Jason Sanchez vivent et travaillent à Montréal. Parmi leurs expositions récentes, mentionnons Between Life and Death au Museum of Contemporary Canadian Art à Toronto ; Reality Interrupted: The Cinematic Work of the Sanchez Brothers au Houston Center for Photography, et A Walk Through Life au Foam Fotografiemuseum à Amsterdam.

Cet article parait également dans le numéro 67 - Trouble-fête
Découvrir

Suggestions de lecture