Harry Pregnant 2015 001
JJ Levine Harry Pregnant 2015, de la série Family.
Photo : permission de l’artiste

Le travail photographique du Montréalais JJ Levine remet en question les rôles traditionnellement associés aux identités de genre en explorant de manière intimiste les espaces domestiques queers. Intitulé Family, son plus récent projet porte sur les structures familiales alternatives en mettant de l’avant « la parentalité envisagée d’un point de vue radical », selon les mots de l’artiste. Certes en continuité avec ses projets Switch et Alone Time qui explorent, par l’intermédiaire du corps performatif, la construction et la malléabilité du genre, Family s’inscrit esthétiquement et conceptuellement de manière encore plus palpable dans la lignée du projet Queer Portraits. Ce dernier, qui regroupe une centaine de portraits de proches, d’ami.e.s et d’amant.e.s photographié.e.s sur une période de neuf ans, s’est tissé autour de la communauté montréalaise de l’artiste et de ses relations signifiantes. La naissance de son enfant devient avec Family l’occasion pour JJ Levine d’élaborer un projet autour de sa propre cellule familiale queer qui défie la conception nucléaire hétéronormative et strictement biologique de la filiation.

Cet article est réservé aux visiteur·euse·s avec un abonnement Numérique ou Premium valide.

Abonnez-vous à Esse pour lire la rubrique complète!

S’abonner
Cet article parait également dans le numéro 91 - LGBT+
Découvrir

Suggestions de lecture