105_PF_Ceh_Bianca-Bondi_BLAK0316
Bianca Bondi Red List Amazon River Dolphin (The Fall and Rise) & Red List Hector's Dolphin (The Fall and Rise), vue d’installation, Mor Charpentier, Paris, 2021.
Photo : François Doury, permission de l'artiste & Mor Charpentier, Paris

Jeune artiste de la scène contemporaine, Bianca Bondi intrigue par ses installations étranges dont la présence révèle bien souvent une absence, des absences. Comme si des êtres avaient habité dans ces lieux, mais qu’ils n’étaient plus là. S’agirait-il alors de fantômes ? D’esprits ? Ces œuvres hautement séduisantes sont souvent présentées dans des lieux incontournables du monde de l’art. L’artiste sud-
africaine cultive le mystère et emploie des matériaux, des objets perdus divers qu’elle trouve tout au long de ses voyages. Un travail méticuleux qui baigne dans une authenticité rarement vue dans la création actuelle. Bondi tranche par sa sincérité et l’originalité de son art.

Cet article est réservé aux visiteur·euse·s avec un abonnement Numérique ou Premium valide.

Abonnez-vous à Esse pour lire la rubrique complète!

S’abonner
Cet article parait également dans le numéro 105 - Nouveau nouvel âge
Découvrir

Suggestions de lecture