En juin 2012, au plus fort des manifestations du Printemps érable, une dizaine d’individus portant un t-shirt identique s’assoient sur le bord du trottoir longeant la Brasserie T !, sur la Place des festivals, pour y manger un sandwich. À des techniciens de L’Équipe Spectra1 1 - L’Équipe Spectra est l’un des acteurs majeurs en production culturelle à Montréal, responsable de trois festivals (Jazz, FrancoFolies et Montréal en lumière) et propriétaire des salles de spectacle Métropolis, L’Astral et la Maison du Jazz. Son vice-président, André Ménard, siège au conseil d’administration du Quartier des spectacles. venus leur demander d’expliquer leur présence, l’un d’eux remet une carte où il est écrit : « L’utilisation de l’espace public est un privilège et non un droit2 2 -  La phrase est tirée du site du Partenariat du Quartier des spectacles.. » S’ensuit une série d’appels téléphoniques inquiets entre L’Équipe Spectra et l’administration du Quartier des spectacles, qui rebondissent jusqu’à la roulotte de DARE-DARE, hôte de la performance : l’administration enjoint au centre de faire cesser immédiatement ces actions « politiques ». Avec le projet Secondes zones d’Anne-Marie Ouellet3 3 -  Anne-Marie Ouellet, Secondes zones, projet d’interventions hébergé par DARE-DARE du 18 mai au 27 juin 2012. Site du projet : http://secondeszones.blogspot.ca/ , les relations entre DARE-DARE et son nouvel hôte, le Quartier des spectacles, s’amorcent sous le signe de la suspicion.

Cet article est réservé aux visiteur·euse·s avec un abonnement Numérique ou Premium valide.

Abonnez-vous à Esse pour lire la rubrique complète!

S’abonner
Cet article parait également dans le numéro 82 - Spectacle
Découvrir

Suggestions de lecture