Éric Tabuchi et Nelly Monnier
Empire et Galaxie

Nathalie Desmet
Villa du Parc, Annemasse, France
du 4 septembre au 19 décembre 2021
Éric Tabuchi et Nelly MonnierEmpire et Galaxie, vue d’exposition, 2021.
Photo : permission des artistes et de la Villa du Parc, Annemasse
Villa du Parc, Annemasse, France
du 4 septembre au 19 décembre 2021
[In French]

Depuis 2017, Nelly Monnier et Éric Tabuchi s’attèlent à un projet démesuré : l’Atlas des régions naturelles ou ARN. Les artistes prennent pour grille d’exploration une découpe territoriale un peu floue que la Révolution française, puis les logiques d’aménagement administratives ont cherché à faire disparaitre. Immergés pendant des périodes assez longues au cœur de ces microrégions dessinées autrefois par les caractéristiques physiques d’un paysage, ils se sont mis en quête d’identifier les atavismes ou les particularismes de ce qui constituerait une culture locale. 

L’Atlas se compose à la fois d’une base de données photographique visible sur Internet (www.archive-arn.fr), d’expositions qui ponctuent leur mission et d’éditions leur permettant de financer leur projet en toute autonomie. Les critères qui permettent le classement des prises de vue montrent une typologie s’apparentant à une collection de curiosités ou d’étrangetés propres aux lieux. Chaque photographie est répertoriée selon plusieurs critères allant des caractéristiques paysagères aux types de toiture et aux fonctions architecturales en passant par les ornements des maisons, dans lesquels on compte par exemple les « initiatives personnelles », souvent le fruit d’une culture paysanne ou ouvrière. Garance Chabert, directrice de la Villa du Parc, a proposé à Tabuchi et Monnier de rester plusieurs mois en résidence à Annemasse pour leur permettre de sillonner le Chablais, le Faucigny, la Savoie propre, le Genevois et le Beaufortain en vue de la constitution de l’ARN. L’approche du territoire se fait d’abord par une forme de dérive laissant la liberté au hasard dans l’appropriation et le choix des paysages ou des architectures à photographier, avant d’être complétée par une enquête ethnographique.

You must be logged in to access this content.

Create your free profile to read the full text!

Register
This article also appears in the issue 104 - Collectives
Discover

Suggested Reading