Madeline DonahueThe Dream, 2020.
Photo : Corey Towers, permission de l'artiste

La mère comme point d’ancrage pour le jeu

Magdalena Olszanowski
L’humour fait partie intégrante de notre expérience quotidienne. Pas seulement les enfants qui jouent, qui font les fous, mais le quotidien lui-même peut être à ce point accablant que l’humour est ce qui permet de tenir le coup.
– Alison Chen

« Nous […] admettons le besoin de frivolité, d’humour et d’absurde1 1 - Melissa Goldstein et Natalia Rachlin, « Editorial Note », Mother Tongue, no 3 (automne-hiver 2022-2023), p. 10. [Trad. libre] », lit-on également dans l’éditorial du numéro actuel de Mother Tongue, un nouveau périodique imprimé consacré à la maternité contemporaine. Le besoin d’un spectre d’émotions n’est jamais aussi important que durant les premiers jours de la maternité, comme l’énonce la poétesse Adrienne Rich lorsqu’elle écrit qu’« [on] se souvient de peu de choses, à part de l’anxiété, de l’épuisement physique, de la colère, de la culpabilité, de l’ennui », qui sont ponctués de moments « d’amour passionné »2 2 - Adrienne Rich, Of Woman Born: Motherhood as Experience and Institution, Londres, Norton & Company, 1995 [1976], p. 60. [Trad. libre]. Bien sûr, ce n’est pas de peu de choses que se souvient Rich, mais de toute une gamme d’émotions contradictoires suscitées par la maternité.

Cet article est réservé aux visiteur·euse·s avec un abonnement Numérique ou Premium valide.

Abonnez-vous à Esse pour lire la rubrique complète!

S’abonner
Pages intérieures Esse 107 Famille
Cet article parait également dans le numéro 107 - Famille
Découvrir

Suggestions de lecture