Pour lecteurs avertis : The Holy Bible d’Adam Broomberg et Olivier Chanarin

Maxime Labonté Valiquette
Adam Broomberg et Oliver Chanarin Holy Bible, publié par MACK, mackbooks.co.uk.
Photo : © Adam Broomberg et Oliver Chanarin 2013, permission de MACK

La dernière édition du Mois de la Photo à Montréal avait pour thème la condition post-photographique qui selon le commissaire invité Joan Fontcuberta « renvoie à la photographie qui déferle dans l’espace hybride de la sociabilité numérique, une conséquence de la surabondance visuelle »1 1 - Joan Fontcuberta (sous la dir.). La condition post-photographique, Montréal, Mois de la Photo à Montréal, 2015, p. 6.. Dans un contexte de dématérialisation de la notion d’auteur, cette thématique illustrait une diversité d’œuvres démontrant de nouvelles utilisations de l’image. Parmi celles-ci, le projet The Holy Bible (2013) d’Adam Broomberg et d’Olivier Chanarin, duo de photographes londoniens, était présenté à la galerie Parisian Laundry. Le projet étant présenté à l’origine sous forme d’une réplique quasi parfaite d’une Bible, on a ici opté pour un montage de diverses pages encadrées. Les auteurs de cette Bible illustrée ont sélectionné 512 photographies pour ensuite les apposer directement sur les pages dont certains mots ou portions de texte sont soulignés. Les images proviennent de l’Archive of Modern Conflict à Londres, une collection privée de photographies trouvées qui constitue un immense répertoire d’images de contexte de guerres ou de catastrophes, des débuts de la photographie à nos jours.

Suggestions de lecture