Éclats de mémoire : regards singuliers sur un patrimoine collectif

Anna Brunette
Moridja Kitenge Banza, Si je gagne, j’arrête de travailler, 2018. Photo : Michel Legendre

Présentée du 20 février au 15 octobre 2018 dans la salle d’exposition de la Grande Bibliothèque, l’exposition Éclats de mémoire – Quand l’art retravaille le passé réunit des œuvres originales de Moridja Kitenge Banza, Marc-Antoine K. Phaneuf et Sébastien Cliche. Explorant les notions de travail et de mémoire à partir de documents issus des collections patrimoniales de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), les trois artistes soulignent, d’une part, le 50e anniversaire de la création de la Bibliothèque nationale du Québec et du Règlement sur le dépôt légal et, d’autre part, la 10e édition du Festival Art Souterrain sous le thème « Labor Improbus » (le travail sans relâche). L’exposition marque ainsi un partenariat entre ces deux organismes, qui partagent la volonté de rendre l’art accessible au plus grand nombre.

Suggestions de lecture