Carolee Schneemann Meat Joy , 1964
Photo : Al Giese © Carolee Schneemann, permission de | courtesy of the Estate of Carolee Schneemann, Galerie Lelong & Co., Hales Gallery & P•P•O•W, New York

Carolee Schneemann, pionnière posthumaniste

Giovanni Aloi
« J’ai la chance d’avoir pour muses des chats qui ont ­inspiré et guidé mon travail. Au nombre des apprentissages : improvisation dans l’espace avec objets trouvés ; témérité et assurance unies dans le geste ; tendresse et épanchement d’amour et d’affection sans retenue ; ils m’ont fait comprendre les transitions entre le visible et l’invisible ; ont clarifié le passage entre nos mondes domestiques et un horizon dont l’échelle est inaccessible à l’être humain ; ont accru ma concentration, ma patience ; m’ont enseigné à m’assoir dans une immobilité absolue, puis à réagir dans l’instant ; ont élargi et modifié l’échelle de mes perceptions, ont allié charme spirituel et contentement psychologique et absorbé l’anxiété pour la transformer en ronronnement satisfait ; ont clarifié la présence et la puissance du paranormal et libéré une dévotion inspirée et joyeuse1 1 - Carolee Schneemann, extrait d’un manuscrit inédit datant de mai 1981, dans Thyrza Nichols Goodeve, « “The Cat Is My Medium”: Notes on the Writing and Art of Carolee Schneemann », Art Journal Open, 29 juillet 2015, http://artjournal.collegeart.org/?p=6381. [Trad. libre]. » — Carolee Schneemann

« Tous ceux qui aiment les chats, les chiens, sont des cons2 2 - Gilles Deleuze et Félix Guattari, Capitalisme et schizophrénie 2 : Mille plateaux, Paris, Éditions de Minuit (Critique), 1980, p. 294. [En italique dans le texte original] », écrivaient Gilles Deleuze et Félix Guattari dans Mille plateaux. Du point de vue de ces prophètes poststructuralistes, chats et chiens sont les animaux de la psychanalyse. Ils « nous entrainent dans une contemplation narcissique » et, par essence, sont œdipiens3 3 - Ibid.. Mais je me plais à penser que l’œuvre de Carolee Schneemann aurait changé la vision de Deleuze et de Guattari.

Cet article est réservé aux visiteur·euse·s avec un abonnement Numérique ou Premium valide.

Abonnez-vous à Esse pour lire la rubrique complète!

S’abonner

Suggestions de lecture