87_AC02_St-Jean Aube_Vorn-Demers_Inferno
Bill Vorn et Louis-Philippe Demers Inferno, 2015.
Photo : © Quentin Chevrier

Prosopopées : ce qui anime les objets

Anne-Marie St-Jean Aubre
Pour l’exposition Prosopopées, présentée au Centquatre à Paris dans le cadre de la Biennale d’art numérique Némo 2015, les commissaires Gilles Alvarez et José-Manuel Gonçalvès ont mis l’accent sur leur désir de se rapprocher de la sphère de l’art contemporain en revendiquant la tonalité « sérieusement ironique et souvent humoristique [de leur] vision […] de la supposée modernité du numérique1 1 - Voir « Prosopopées : Quand Arcadi Île-de-France et le Centquatre-Paris donnent vie à une exposition robotico-numérique », entretien avec Gonçalvès et Alvarez, MCD, nº 12 (hors série), p. 6.». Invitée par leur partenaire Elektra, j’ai visité l’exposition qui incluait le travail de plusieurs artistes québécois et misait sur des œuvres au caractère grand public.

[In French]

You must have a valid Digital or Premium subscription to access this content

Subscribe to Esse now to read the full text!

Subscribe
This article also appears in the issue 87 – The Living - The Living
Discover

Suggested Reading