S’enchoisir

Schizes en compagnie de Victor Dequoy

Catherine Lavoie-Marcus
Catherine Lavoie-Marcus
Catherine Lavoie-Marcus
Catherine Lavoie-Marcus

[In French]

Victor Dequoy a horreur de choisir ; il choisit lorsqu’il n’a plus le choix… Est-ce encore choisir ? Enfant, il rêvait de devenir harpiste. « Avec 46 cordes tendues sur six octaves, il n’est pas nécessaire de choisir une note ou l’autre, il suffit d’y passer les doigts ! » Les sonorités cristallines de cet instrument triangulaire l’érotisaient. Après diverses tentatives infructueuses de carrière, à l’âge de 28 ans, il choisit malgré lui la conciliation et devient médiateur dans une grosse boite d’avocats. Depuis lors, on fait appel à lui pour arbitrer, ramener au neutre, trouver un middle ground. Victor déteste cette position qu’il a adoptée par défaut afin de gagner sa vie : « si je peux la gagner, c’est aussi que je peux la perdre », songe-t-il certains jours pluvieux où sa pensée se coagule à la vue des extrêmes. Ces jours-là, craignant de tout perdre en posant les pieds au sol, il préfère les garder hors terre. Alors il s’allonge, s’assèche et spécule. Ses patrons lui reconnaissent cette tendance suspensive. Ils se sont montrés jusqu’à ce jour compréhensifs. Mais l’heure est à l’optimisation. Retour sur une journée où la pénombre mentale de V. D. a basculé dans l’obscurité totale.

You must have a valid Digital or Premium subscription to access this content

Subscribe to Esse now to read the full text!

Subscribe

Suggested Reading