Clare Patey Empathy Museum’s A Mile in My Shoes, KIKK Festival, Namur, 2017.
Photo : Simon Fusillier

De l’opacité contre les dérives de l’empathie

Mirna Boyadjian
Je dois, pour voir, être libérée de moi-même... L’autre –  l’existence inconnue, anonyme. — Clarice Lispector

Dans les premières pages des Argonautes du Pacifique occidental (1922), Bronisław Malinowski, qui séjourna à de nombreuses reprises parmi les Trobriandais de la Nouvelle-Guinée, célébrait la puissance de ­l’ethnographie en ces termes : « Qu’est-ce donc que cet art magique de l’ethnographe, grâce auquel il parvient à percer à jour la véritable mentalité indigène, à brosser un tableau authentique de l’existence tribale1 1 - Giulia Fabbiano, « Déconstruire l’empathie : Réflexions sur l’art magique de l’ethnographe », Journal des anthropologues, 2008, p. 114-115, <http://journals.openedition. org/jda/321>. ? » Cet art magique capable de pénétrer les couches profondes de l’existence indigène, ce superpouvoir supposé de l’ethnographe – ici, Malinowski lui-même – rappelle à bien des égards celui de l’empath, figure courante de la science-fiction contemporaine, cet être « empathique » doué d’hypersensibilité qui se glisse télépathiquement dans l’intimité d’autrui pour en révéler les plus infimes vérités2 2 - Le protagoniste de Code 46 (2003), de Michael Winterbottom, en constitue un exemple. Par-delà la science-fiction, certaines personnes se déclarent « empath » et demandent d’importantes sommes pour une consultation. C’est une pratique proche de celle du médium. Voir à ce sujet Richard Godwin, « “It’s a Superpower”: Meet the Empaths Paid to Read Your Mind», The Guardian, 24 juin 2017, <www.theguardian. com/science/2017/jun/24/superpower- empaths-paid-read-mind-empathy>.. Cette acception élémentaire et largement répandue de l’empathie comme fantasme de l’accès direct aux états d’âme d’autrui persiste, non sans le risque de reconduire certaines dérives, dont celles d’une projection totalisante et d’une illusion de transparence.

Cet article est réservé aux visiteur·euse·s avec un abonnement Numérique ou Premium valide.

Abonnez-vous à Esse pour lire la rubrique complète!

S’abonner
Cet article parait également dans le numéro 95 - Empathie
Découvrir

Suggestions de lecture