Sara A. Tremblay et Léna Mill-Reuillard
Géographies : recomposées – S’ensevelir

Dominique Sirois-Rouleau
Salle Alfred-Pellan, Maison des arts de Laval du 7 mai au 16 juillet 2017
Tremblay_Mill-Reuillard_Géographies
Sara A.Tremblay et Léna Mill-Reuillard Géographies : recomposées – S’ensevelir, vues d’exposition, Maison des arts de Laval, 2017.
Photos : Guy L’Heureux
Salle Alfred-Pellan, Maison des arts de Laval du 7 mai au 16 juillet 2017

Née de l’initiative de la commissaire Catherine Barnabé, Géographies : recomposées – S’ensevelir se présente, selon l’expression de Jasmine Colizza, muséologue responsable des arts visuels, comme une « exposition-œuvre » réunissant autour du thème du paysage les artistes Sara A.Tremblay et Léna Mill-Reuillard. Ces dernières explorent, à l’instar de Barnabé, les notions de temps et de lieu à travers la question de l’inscription du soi dans l’espace. Cette collaboration exceptionnelle éclaire la problématique de la géographie d’une approche intimiste fondée entre autres sur la complémentarité de leurs démarches. Le travail d’accumulation et d’intervention propre à l’œuvre de Tremblay s’amalgame parfaitement au jeu sur l’image et les manipulations de Mill-Reuillard. Elles couvrent ainsi les enjeux matériels et temporels de la géographie tout en investissant le lieu de leur relation d’échange.

Cet article est réservé aux visiteur·euse·s connecté·e·s

Créez-vous un compte gratuit pour lire la rubrique complète !

Se créer un compte
Cet article parait également dans le numéro 91 - LGBT+
Découvrir

Suggestions de lecture