Laurent Lamarche
La Nuée

Emmanuelle Choquette
Commissaire : Dominique Allard Salle Alfred-Pellan, Maison des arts de Laval, du 10 septembre au 5 novembre 2017
Lamarche, La nuée
Laurent Lamarche La Nuée, détails, 2017. Photos : Guy L’Heureux
Commissaire : Dominique Allard Salle Alfred-Pellan, Maison des arts de Laval, du 10 septembre au 5 novembre 2017

Depuis plusieurs années, Laurent Lamarche aborde la porosité des frontières entre l’art et la science comme enjeu central de sa pratique. S’éloignant d’une volonté d’identifier ce qui distingue ces deux disciplines, il évolue plutôt dans la zone intermédiaire, là où se produit l’échange. S’ensuit une démarche traversée par la notion d’hybridité, autant sur le plan des thématiques que des techniques et médiums utilisés. C’est avec cette approche que se déploie l’exposition La Nuée. Présentée en deux salles, la proposition rallie le vocabulaire singulier développé par Lamarche qui questionne sans cesse les rapports entre l’artificiel et le naturel ainsi qu’entre le fictif et le réel.

Cet article est réservé aux visiteur·euse·s connecté·e·s

Créez-vous un compte gratuit pour lire la rubrique complète !

Se créer un compte
Cet article parait également dans le numéro 92 - Démocratie
Découvrir

Suggestions de lecture