Karine Payette

Point de bascule/ Tipping Point

Sophie Drouin
Maison des arts de Laval, Laval, 2019, 137 p.
Karine Payette Point de bascule/Tipping Point, couverture et p. 100-101, 2019.
Photos : Simon Guibord (droite), permission de la Maison des arts de Laval, Laval
Maison des arts de Laval, Laval, 2019, 137 p.
Karine Payette
Point de bascule/Tipping Point, couverture et p. 100-101, 2019.
Photos : Simon Guibord (droite), permission;de la Maison des arts de Laval, Laval
Première monographie sur le travail de Karine Payette, Point de bascule/Tipping Point propose la synthèse d’une démarche qui interroge le rapport de l’Autre à son environnement. Cet Autre, ici, s’incarne dans l’animal ou dans ce que Julia Roberge Van Der Donckt appelle « la présence animale », un concept qui sous-tend l’invisibilité, voire l’absence même de l’animal. Outre Roberge Van Der Donckt, Anne Philippon et Bénédicte Ramade présentent des analyses qui replacent le cheminement de l’artiste et ses œuvres dans divers contextes : éthique, esthétique, environnemental et historique. En résulte un très beau livre conçu comme accompagnement à l’exposition Karine Payette. Espaces sans espèces produite et présentée à la Salle Alfred-Pellan de la Maison des arts de Laval au début de 2019.

Dans le texte éponyme, Philippon retrace l’évolution de la carrière de Payette et aborde les concepts à l’œuvre dans son parcours. L’étude de l’espace environnant se transforme peu à peu en questionnement sur les rapports entre les espèces. Aux objets et aux lieux du quotidien des débuts s’ajoute la figure animale. Véritable « point de bascule » dans la démarche de l’artiste, l’arrivée de l’animal renforce une recherche sur l’« entredeux », c’est-à-dire sur les tensions entre familiarité et étrangeté, entre domination et hybridation dans un mouvement de réciprocité. Au final, Payette travaille à « réévaluer notre manière d’habiter le monde ».

Cet article est réservé aux visiteur·euses connecté·es.

Créez-vous un compte gratuit ou connectez-vous pour lire la rubrique complète !

Mon Compte
Cet article parait également dans le numéro 97 - Appropriation
Découvrir

Suggestions de lecture