Celia Perrin Sidarous & Marie-Michelle Deschamps

Anne Roger
Bradley Ertaskiran, Montréal du 11 février au 13 mars 2021
Celia Perrin Sidarous Isis, 2020.
Photo : Paul Litherland, permission de Bradley Ertaskiran, Montréal
Marie-Michelle Deschamps
Sans-titre, 2021.
Photo : Maxime Brouillet, permission de Bradley Ertaskiran, Montréal
Les artistes Celia Perrin Sidarous et Marie-Michelle Deschamps ont investi l’ensemble des espaces de la galerie Bradley Ertaskiran dans le cadre des deux nouvelles expositions personnelles retraçant leurs recherches récentes

Regroupé dans un corpus intitulé Flotsam, le nouveau travail photographique de Perrin Sidarous questionne les limites du genre de la nature morte au gré de compositions et d’associations d’images issues de ses archives photographiques. Flotsam est un terme anglais qui désigne les débris d’une épave qui flottent à la suite d’un naufrage. Le visiteur fait face à une dizaine de compositions photographiques juxtaposant des images de fleurs, de corps, mais aussi de fragments de pages de livres ou de magazines de sciences naturelles. Chaque élément a été découpé puis photographié sur pellicule argentique et imprimé pour être ensuite réagencé.  

Cet article est réservé aux visiteur·euse·s connecté·e·s

Créez-vous un compte gratuit pour lire la rubrique complète !

Se créer un compte
Cet article parait également dans le numéro 102 - (Re)voir la peinture
Découvrir

Suggestions de lecture