Art-Labor
Art LaborJrai Dew, 2016-en cours, vue d’installation, Blut Grieng, 2016.
Photo : permission des artistes

Art Labor : La protection des terres communales face à l’exploitation industrielle

Sophie Dubeau Chicoine
Créé en 2012, Art Labor est un collectif basé à Hô Chi Minh-Ville, au Vietnam. Ses trois membres sont les artistes Thao Nguyên Phan et Truong Công Tùng et l’« ouvrière des arts » Arlette Quýnh-Anh Trân. Depuis sa création, le collectif travaille en étroite collaboration avec les Jaraï, une communauté autochtone des hauts plateaux du centre du Vietnam, afin de réaliser des projets interdisciplinaires évolutifs. Après la mise en œuvre des réformes Đôi Mói en 1986, le Vietnam est passé d’une économie planifiée à une économie de marché à orientation socialiste. Ce changement a conduit à une industrialisation et une modernisation rapides du secteur agricole en raison de la demande accrue du commerce international. Cela a également amené de nombreux agriculteurs et agricultrices vietnamien·nes et entreprises étrangères à s’installer dans les hauts plateaux centraux et occasionné le déplacement des communautés autochtones1 1 - Peter Boothroyd et Pham Xuan Nam (dir.), Socioeconomic Renovation in Viet Nam: The Origin, Evolution, and Impact of Doi Moi, Ottawa, Centre de recherches pour le développement international, et Singapour, Institute of Southeast Asian Studies, 2000, p. 28..

À la suite de ces transformations profondes, le peuple jaraï a été témoin des dommages causés par la culture du café, du riz et du caoutchouc dans la région. Œuvrant dans un cadre créatif, le collectif Art Labor examine l’influence que la colonisation et la mondialisation exercent sur le paysage agricole actuel. Ses projets fonctionnent comme un espace de réflexion sur le devenir des communautés agraires dans l’optique d’instaurer une relation communautaire renouvelée entre la terre et les personnes qui l’habitent.

Cet article est réservé aux visiteur·euses avec un abonnement Numérique ou Premium valide.

Abonnez-vous ou connectez-vous à Esse pour lire la rubrique complète !

S’abonner
Se connecter
Cet article parait également dans le numéro 110 - Agriculture
Découvrir

Suggestions de lecture