87_DO04_Roberge_Akhvan_Fatigues
Abbas Akhavan Fatigues, 2014.
Photo : Paul Litherland, permission de l’artiste

Vers une esthétique antispéciste

Julia Roberge Van Der Donckt
Une scène bien curieuse s’offre à moi lors du vernissage de l’édition 2014 de la Biennale de Montréal : une dame arborant un foulard de fourrure ne cache pas son dédain devant le corps inanimé d’un renard qui git à même le sol de la salle d’exposition. Passablement horrifiée, elle s’arrête devant l’animal quelques instants, le fixe, puis jette des regards interrogatifs autour d’elle. Faute de texte explicatif, elle n’investigue pas davantage avant de se frayer un chemin dans la foule.

Il s’agit de l’un des huit animaux empaillés de la série Fatigues (2014)1 1 - Le terme fatigues désigne en anglais une tenue de camouflage., préalablement dispersés par l’artiste torontois Abbas Akhavan de manière discrète à travers le Musée d’art contemporain de Montréal. Aucun éclairage n’est prévu pour eux, ni même de cartel, si bien que certains passent totalement inaperçus parmi les visiteurs. Toutes issues de la forêt boréale, les espèces sélectionnées par l’artiste sont reconnues pour leur cohabitation difficile avec l’humain. C’est précisément au contact de celui-ci que les individus exposés ont trouvé leur funeste destin : le renard roux et le porc-épic ont été heurtés par des automobilistes, les oiseaux sont entrés en collision avec des bâtiments, tandis que le cerf a été victime d’un chasseur. Akhavan leur confère pour ainsi dire une seconde vie au moyen de cette mise en scène. Disposés dans des poses naturelles, ils apparaissent suspendus entre le sommeil et la mort. Troublante, la présence de ces intrus – qui évoluent en parallèle de l’exposition plus qu’ils n’en font réellement partie – invite au recueillement tout en provoquant parfois la répulsion.

Cet article est réservé aux visiteur·euse·s avec un abonnement Numérique ou Premium valide.

Abonnez-vous à Esse pour lire la rubrique complète!

S’abonner
Cet article parait également dans le numéro 87 - Le Vivant
Découvrir

Suggestions de lecture