Raphaëlle de Groot

Entre mer et terre

Daniel Fiset
Occurrence, Montréal, du 7 septembre au 19 octobre 2019
Raphaëlle de Groot La peau ne meurt jamais, 2018-2019, vue d’installation, Occurrence,Montréal, 2019.
Photo: alignements
Occurrence, Montréal, du 7 septembre au 19 octobre 2019
Raphaëlle de Groot
Subsistances – Inniun, performance durant le tournage, 2017.
Photo : Léo Harvey-Côté

Raphaëlle de Groot s’est faite plutôt rare au Québec dans les dernières années. Sa plus récente exposition, Entre mer et terre, présentée au centre d’artiste Occurrence dans le cadre de Momenta – Biennale de l’image, marque une sorte de rentrée montréalaise pour l’artiste. Cette seconde phase d’une réflexion entamée lors d’une résidence en Minganie effectuée en 2016-2017 lui permettra d’aller à la rencontre du territoire de la Côte-Nord par un échange soutenu avec ses communautés autochtones et allochtones.

You must be logged in to access this content.

Create your free profile to read the full text!

Register
This article also appears in the issue 98 - Knowledge
Discover

Suggested Reading