Dara FriedmanMother Drum,vue d’installation | installation view, Aspen Art Museum, Aspen, 2017.
Photo : Tony Prikryl, permission de | courtesy of Aspen Art Museum

Empathie active et non-savoir dans Mother Drum de Dara Friedman

Michelle Dezember
Dara Friedman a grandi en Floride et en Allemagne, se déplaçant d’un univers à l’autre. Si le mouvement reste une constante durant son enfance, c’est aussi par le biais de la danse : sa tante, danseuse au sein des Ballets de Düsseldorf, l’invite aux avant-premières et l’encourage à suivre des leçons. Aujourd’hui, Friedman explore le corps en mouvement dans des œuvres filmiques et vidéographiques, fruits d’une démarche très élaborée en ce qui a trait au choix des interprètes, à la mise en scène et au montage. Mother Drum (2016), installation vidéo à trois canaux, en est un bon exemple ; elle défile en boucle pendant 14 minutes sans qu’on puisse en discerner le début ou la fin.

L’angle intime que procure la caméra portable permet des plans rapprochés ou semi-­rapprochés de danseurs et de percussionnistes autochtones que Friedman a rencontrés et filmés après avoir affiché un appel à tous dans le site PowWows.com. Les prestations qu’elle met en scène dans l’installation ont été exécutées hors du cadre des cérémonies sacrées, en collaboration avec des participants issus des réserves Swinomish (Washington), Cœur d’Alene (Idaho) et Crow Agency (Montana). Sur un rythme persistant produit par le battement des tambours, le tintement des grelots, les respirations et les pulsations, des images des performeurs se succèdent sur les trois « écrans », ainsi que d’autres, plus prosaïques : des danseurs en tenue cérémonielle qui traversent un stationnement ; un oiseau qui arpente une pelouse ; des baigneurs en eau peu profonde ; une silhouette qui conduit un cheval à la lampe de poche dans l’obscurité ; des champs de néons multicolores. L’ensemble produit un effet hypnotique, mais l’œil ne parvient à aucun moment à s’arrêter sur une image en particulier.

Cet article est réservé aux visiteur·euse·s avec un abonnement Numérique ou Premium valide.

Abonnez-vous à Esse pour lire la rubrique complète!

S’abonner
Cet article parait également dans le numéro 95 - Empathie
Découvrir

Suggestions de lecture