Sandra Brewster

Works from series: Smith, Blur ; Video: Walk on by

Dominique Sirois-Rouleau
Optica centre d’art contemporain, Montréal du 16 février au 3 avril 2021
Sandra Brewster Untitled (Blur), détail, 2017–2019
Photo : Paul Litherland, permission de l’artiste & Georgia Scherman Projects, Toronto
Née de parents caribéens, Sandra Brewster s’intéresse à l’expérience antinomique de visibilité et d’invisibilité sociales de la diaspora à travers la forme du portrait et la notion de mouvement. Entendue dans une perspective autant politique que physique, la mobilité de ces communautés nourrit l’esthétique de l’artiste dont Optica regroupe la pratique des dernières années axée sur la représentation de l’altérité identitaire. 

La vidéo Walk on by (2018) présente à ce sujet une captation en film Super 8 de déambulations quotidiennes d’une communauté noire de Toronto. Le grain flou du film évoque l’empreinte du temps sur les déplacements courants et libres d’une population historiquement marquée par les migrations contraintes. Les cadrages parfois serrés donnent l’impression d’épier les citadins tout en défavorisant l’identification individuelle. L’œuvre saisit ainsi, par le mouvement, la vivacité et l’indépendance d’une communauté dont le visage échappe toutefois à la différenciation.

Cet article est réservé aux visiteur·euse·s connecté·e·s

Créez-vous un compte gratuit pour lire la rubrique complète !

Se créer un compte
Cet article parait également dans le numéro 102 - (Re)voir la peinture
Découvrir

Suggestions de lecture