Ken Loach & Édouard Louis

Dialogue sur l’art et la politique

Benoit Jodoin
Presses universitaires de France, coll. « Des mots » Paris, 2021, 67 p
Ken Loach & Édouard Louis Dialogue sur l’art et la politique, page couverture, 2021.
Photo : permission des Presses universitaires de France
Dialogue sur l’art et la politique présente une théorisation de l’engagement politique en art à partir de deux voix fortement contrastées. Édouard Louis est un jeune écrivain français dont les récits, largement inspirés de son expérience de fils homosexuel d’une famille ouvrière en région rurale, ont permis de réinvestir la lutte des classes dans le champ littéraire et intellectuel contemporain. Il publie dans la collection qu’il dirige aux Presses universitaires de France une conversation originalement produite pour une émission de la chaine de télévision Al Jazeera. Son interlocuteur, le cinéaste octogénaire anglais Ken Loach, partage plusieurs des thèmes de prédilection de Louis, dont la condition ouvrière dans un monde postindustriel, l’épuisement des corps au travail et les incohérences des politiques publiques en matière d’aide sociale.  

L’incipit pose en diptyque deux œuvres, l’une de Louis, Qui a tué mon père (2018), l’autre de Loach, I, Daniel Blake (2016). Elles racontent deux histoires d’ouvriers invalides persécutés par une administration publique insensible et méprisante à l’égard de leur condition et de leurs besoins. À partir de ce rapprochement s’articule l’interrogation principale du livre : comment l’art, comme forme de discours, peut-il transformer le langage politique ? Au fil du dialogue, les deux artistes cherchent à confronter une certaine gauche bienpensante à leur ignorance volontaire de certaines réalités comme la peur de la faim et à ce qu’elle produit comme violence et cruauté.

Cet article est réservé aux visiteur·euse·s connecté·e·s

Créez-vous un compte gratuit pour lire la rubrique complète !

Se créer un compte
Cet article parait également dans le numéro 103 - Sportification
Découvrir

Suggestions de lecture