Les nouveaux états d’être

Anne-Marie Dubois
Centre d’exposition de l’Université de Montréal
Du 27 septembre au 11 janvier 2020
Centre d’exposition de l’Université de Montréal
Du 27 septembre au 11 janvier 2020
[In French]

Projet pluricéphale regroupant cinq duos d’artistes et de bioéthicien.ne.s1 1  - Grégory Chatonsky + Laurence Devillers / Mat Chivers + Cansu Canca / Clément de Gaulejac + Pascale Lehoux / Julie Favreau + Effy Vayena / Sandra Volny + Robert Truog autour des enjeux soulevés par le développement et l’application de l’intelligence artificielle (IA) en santé, l’exposition Les nouveaux états d’être présentée au Centre d’exposition de l’Université de Montréal, suscite à la fois ravissement et réflexions. Commissariée par Aseman Sabet et chapeautée par AIship – une entité ayant pour objectif d’engager des dialogues croisés et citoyens entre pratiques artistique et scientifique – l’exposition occasionne des échanges sensibles sur l’humain et ses rapports de codépendance avec les technologies de l’IA.

Si le thème peut sembler aride, voire barbant pour les néophytes des questions entourant l’IA, son traitement par les artistes ne l’est pas du tout et on se retrouve rapidement sous le charme d’œuvres chargées d’affects, baignant dès notre entrée dans la galerie dans une ambiance éthérée ou organique rarement associée à la machine ou à la robotique. Loin d’être désincarnées, les œuvres ne se veulent pas de simples illustrations de théories ou de concepts soulevés par les essais scientifiques auxquels elles sont jumelées, mais possèdent leur propre discours et esthétique, lesquels ont à leur tour irrigué la pensée des scientifiques et leurs essais. Cette question de réciprocité et d’échange semble donc nourrir en amont comme en aval les présupposés de cette exposition.

Create your free profile or log in now to read the full text!

My Account

Suggested Reading