Jean-Sébastien Denis Extensions, décalages et propos ambigus sur la plasticité

Dominique Sirois-Rouleau
Galerie Simon Blais, Montréal, du 18 octobre au 18 novembre 2017
Denis_Imbrication #17-06
Jean-Sébastien Denis Imbrication #17-06, 2017.
Photo : Guy L’Heureux
Galerie Simon Blais, Montréal, du 18 octobre au 18 novembre 2017

Les constructions graphiques et « additives » de Jean-Sébastien Denis explorent sur papier Mylar une certaine matérialité de la peinture. Les abstractions géométriques et le geste dépersonnalisé permettent en effet à la matière picturale d’exprimer son potentiel sculptural. Appuyées sur un mariage de techniques confondant, les compositions épurées donnent lieu à des contrastes forts. Les chevauchements de méthodes et de matières génèrent en réalité d’étonnants effets de bas-relief insufflant aux traits anonymes une sensualité atypique.

Cet article est réservé aux visiteur·euse·s connecté·e·s

Créez-vous un compte gratuit pour lire la rubrique complète !

Se créer un compte
Cet article parait également dans le numéro 92 - Démocratie
Découvrir

Suggestions de lecture