Christian Messier
La forêt s’en vient II

Dominique Sirois-Rouleau
Galerie Laroche/Joncas, Montréal, du 7 juin au 1er juillet 2017
Messier_Amour Vaudou
Christian Messier Amour Vaudou, 2017.
Photo : Vincent Lafrance
Galerie Laroche/Joncas, Montréal, du 7 juin au 1er juillet 2017

Laroche/Joncas présente une version augmentée de La forêt s’en vient II de Christian Messier, après que six œuvres du projet initialement exposé dans le lobby de la salle André-Mathieu aient fait l’objet d’une censure hautement médiatisée. La nudité de certaines œuvres avait en effet suscité des plaintes du public jusqu’à ce que [co]motion, la corporation qui gère la salle, les retire, ce qui a mené à l’annulation de l’exposition par l’artiste en mars 2017.

Cet article est réservé aux visiteur·euse·s connecté·e·s

Créez-vous un compte gratuit pour lire la rubrique complète !

Se créer un compte
Cet article parait également dans le numéro 91 - LGBT+
Découvrir

Suggestions de lecture