L’économie domestique. Le commissariat d’exposition, un « travail d’amour » | esse arts + opinions

L’économie domestique. Le commissariat d’exposition, un « travail d’amour »

90 - 2018

À partir d’homologies euristiques entre les musées et l’espace domestique, l’auteure attire l’attention sur la question de l’économie politique des expositions, où la division genrée du travail qui façonne les pratiques commissariales et le positionnement des sujets de ce domaine, est conçue de manière à compléter ceux des artistes. S’inspirant des théories féministes et des études de genre, l’auteure examine la façon dont le rôle du commissaire oscille entre celui de machiniste invisible et désincarné œuvrant dans les coulisses d’une exposition et celui de figure d’auteur hyper-visible reconnu pour son style caractéristique. L’objectif est de problématiser les conséquences politiques ambigües du commissariat en tant que « travail d’amour ».
[Traduit de l'anglais par Nathalie de Blois]

Auteurs: 
Revue référencée: 

S'abonner à l'infolettre

 Retrouvez nous sur Twitter !Retrouvez nous sur Facebook !Retrouvez nous sur Instagram !

Esse arts + opinions

Adresse postale
C.P. 47549,
Comptoir Plateau Mont-Royal
Montréal (Québec) Canada
H2H 2S8

Adresse de nos bureaux
2025 rue Parthenais, bureau 321
Montréal (Québec)
Canada H2K 3T2

E. : revue@esse.ca
T. : 1 514-521-8597