La logique administrative dans les œuvres de Jo-Anne Balcaen et d’Anne-Marie Proulx | esse arts + opinions

La logique administrative dans les œuvres de Jo-Anne Balcaen et d’Anne-Marie Proulx

94 -

À partir de la notion de logique administrative, définie par Clive Robertson comme « les mécanismes du pouvoir bureaucratique au sein des organismes culturels traditionnels et non traditionnels », l’auteur analyse une œuvre récente de Jo-Anne Balcaen sur le thème du travail et du statut professionnel dans le secteur des arts, ainsi qu’une œuvre d’Anne-Marie Proulx sur la gestion collective des centres d’artistes. Les deux artistes posent un regard critique sur la dynamique du pouvoir dans la gestion des arts, dynamique qui s’inscrit dans une logique administrative qui masque des conditions de travail brutales et des inégalités systémiques profondes selon une propension à l’obscurcissement éhontée, typique des bureaucraties, qui favorise le maintien de la stratification sociale.
[Traduit de l’anglais par Margot Lacroix]

Auteurs: 
Revue référencée: 

S'abonner à l'infolettre

 Retrouvez nous sur Twitter !Retrouvez nous sur Facebook !Retrouvez nous sur Instagram !

Esse arts + opinions

Adresse postale
C.P. 47549,
Comptoir Plateau Mont-Royal
Montréal (Québec) Canada
H2H 2S8

Adresse de nos bureaux
2025 rue Parthenais, bureau 321
Montréal (Québec)
Canada H2K 3T2

E. : revue@esse.ca
T. : 1 514-521-8597