Je suis femme : le projet décolonial de l’art féministe autochtone | esse arts + opinions

Je suis femme : le projet décolonial de l’art féministe autochtone

90 - 2018

Au Canada, le débat sur les alternatives autochtones aux structures étatiques actuelles prend de l’ampleur et les projets de décolonisation se multiplient. Dans ce contexte, la nécessité s’impose de redonner une place aux manières de voir et d’être caractéristiques du matriarcat précolonial. En présentant les œuvres de femmes artistes autochtones qui mettent en scène des figures d’autorité des Premières Nations, je participe à la déconstruction de l’idée colonialiste d’indigénéité. Il est essentiel, en cette période de l’histoire des femmes, de mettre en valeur les réalisations autochtones afin de faire contrepoids à la réification impitoyable des violences qu’ont endurées et que continuent de subir les peuples autochtones et les femmes en particulier.
[Traduit de l'anglais par Margot Lacroix]

Auteurs: 
Revue référencée: 

S'abonner à l'infolettre

 Retrouvez nous sur Twitter !Retrouvez nous sur Facebook !Retrouvez nous sur Instagram !

Esse arts + opinions

Adresse postale
C.P. 47549,
Comptoir Plateau Mont-Royal
Montréal (Québec) Canada
H2H 2S8

Adresse de nos bureaux
2025 rue Parthenais, bureau 321
Montréal (Québec)
Canada H2K 3T2

E. : revue@esse.ca
T. : 1 514-521-8597