De l’art critique à l’art de la réconciliation : cohabiter avec les animaux non humains | esse arts + opinions

De l’art critique à l’art de la réconciliation : cohabiter avec les animaux non humains

87 -

À quelles conditions l’art peut-il transformer notre rapport au vivant ? À la lumière de la pensée de Jacques Rancière sur l’effectivité des formes de l’art engagé, je réfléchis à l’idée de la nécessité d’un art qui ne serait ni pure critique des relations actuelles au vivant, ni métaphore des relations à instituer, mais un art capable de mettre en place des relations effectives au reste du vivant. C’est ce que parvient à créer l’artiste américain Fritz Haeg qui, dans son projet Animal Estates (2008–), instaure des relations symboliques, affectives et effectives avec des animaux non humains qui cohabitent désormais avec nous.

Auteurs: 
Revue référencée: 

S'abonner à l'infolettre

 Retrouvez nous sur Twitter !Retrouvez nous sur Facebook !Retrouvez nous sur Instagram !

Esse arts + opinions

Adresse postale
C.P. 47549,
Comptoir Plateau Mont-Royal
Montréal (Québec) Canada
H2H 2S8

Adresse de nos bureaux
2025 rue Parthenais, bureau 321
Montréal (Québec)
Canada H2K 3T2

E. : revue@esse.ca
T. : 1 514-521-8597