C’est du travail, une pelouse moderne | esse arts + opinions

C’est du travail, une pelouse moderne

88 -

Pendant leur résidence à la Fondation Bauhaus à Dessau, à l’été 2015, Chloé Roubert et Gemma Savio ont travaillé ensemble à une intervention publique qui prenait pour objet et pour support la pelouse de l’iconique École de design du Bauhaus, dessinée par Gropius. En s’inspirant d’archives, de cartographie botanique et d’observations contextuelles, le duo a tondu, en lettres géantes, l’inscription « it takes work to get the natural look » [il faut du travail pour obtenir une allure naturelle]. La tonte effectuée sur une période de deux mois révèle le labeur et la matière « invisibles » qui entrent dans l’aménagement d’un milieu. Cette performance qui est aussi intervention sur le paysage souligne la relation symbiotique unissant la matière vivante à l’humain, de même que les mécanismes derrière la marchandisation de la nature qui, tout au long de la modernité, tend à gommer ce lien inhérent.
[Traduit de l’anglais par Nathalie de Blois]

Revue référencée: 

S'abonner à l'infolettre

 Retrouvez nous sur Twitter !Retrouvez nous sur Facebook !Retrouvez nous sur Instagram !

Esse arts + opinions

Adresse postale
C.P. 47549,
Comptoir Plateau Mont-Royal
Montréal (Québec) Canada
H2H 2S8

Adresse de nos bureaux
2025 rue Parthenais, bureau 321
Montréal (Québec)
Canada H2K 3T2

E. : revue@esse.ca
T. : 1 514-521-8597