Catherine Lescarbeau, Le catalogue des plantes de bureau de l’UQO, Galerie UQO, Gatineau | esse arts + opinions

Catherine Lescarbeau, Le catalogue des plantes de bureau de l’UQO, Galerie UQO, Gatineau

99
2020
  • Le catalogue des plantes de bureau de l’UQO, couverture, 2020. Photo : Christian Lalonde, Photolux Studio
  • Le catalogue des plantes de bureau de l’UQO, quatrième de couverture, 2020. Photo : Christian Lalonde, Photolux Studio
  • Le catalogue des plantes de bureau de l’UQO, pages intérieures, 2020. Photo : Christian Lalonde, Photolux Studio
  • Le catalogue des plantes de bureau de l’UQO, page intérieure, 2020. Photo : © Alexe Houtard
  • Le catalogue des plantes de bureau de l’UQO, page intérieure, 2020. Photo : © Alexe Houtard

Catherine Lescarbeau, Le catalogue des plantes de bureau de l’UQO
Galerie UQO, Université du Québec en Outaouais, Gatineau, 2020, n. p.

Lancé au début de janvier 2020, Le catalogue des plantes de bureau rend compte de deux expositions de Catherine Lescarbeau présentées à la Galerie UQO et à la Fonderie Darling à Montréal, en 2016.

La démarche de cette artiste se déploie en fonction de mandats d’une entreprise de services horticoles appelée Le département des plantes de bureau. Réalisée avec la complicité de Marie-Hélène Leblanc, commissaire, et de Alexe Houtart, designer graphique, la facture de la présente publication témoigne d’une conception singulière de sa pratique artistique. L’ouvrage se présente sous la forme d’un dossier administratif rassemblant les documents afférents au projet.

Le corps du catalogue consiste en la liste alphabétique de tous les spécimens répertoriés dans les services de l’UQO, suivie du plan d’aménagement du Service des finances de l’Université, le secteur où fut répertorié le plus grand nombre de végétaux, et des images des spécimens photographiés à leur emplacement usuel dans l’institution. Ces documents sont maintenus ensemble par une attache métallique utilisée pour les dossiers d’archives volumineux. Intercalées entre les pages se trouvent quelques photographies des deux expositions.

Les essais de David Tomas et de Marie-Hélène Leblanc, rédigés respectivement pour les expositions à la Fonderie Darling et à la Galerie UQO, figurent librement insérés au dossier. Tomas relie le travail de Catherine Lescarbeau à celui de Marcel Broodthaers (1924-1976) portant un regard critique sur l’institution artistique. Ancrée dans la conscience du moment historique, la démarche anthropologique et autoréflexive de Lescarbeau se démarque selon lui par des références botaniques récurrentes et une analyse davantage tournée vers l’activité économique. Quant à Leblanc, elle aborde la genèse spécifique du projet inspiré par l’installation Environment de N.E. Thing Co. présentée au Musée national des beaux-arts du Canada en 1969 et dont l’artiste se réclame, ainsi que ses diverses itérations lors d’une résidence à l’UQO et dans le contexte des expositions dont l’ouvrage témoigne.

S’ajoutent une série de graphiques produits par le botaniste François Lambert, collaborateur au projet, et un courriel de transmission établissant un bilan quant à la nature, la provenance et les conditions de vie des plantes répertoriées par Lescarbeau dans son enquête de terrain. Une lettre signée par la directrice commissaire Marie-Hélène Leblanc convie les éventuels visiteurs à l’exposition et à la conférence-performance de Catherine Lescarbeau et complète le dossier.

En fait, cet ouvrage constitue un projet artistique en soi. Se jouant de manière ludique des codes et des manières de faire guidant l’élaboration de catalogues d’art, sa facture lui confère également l’aspect d’un dossier administratif, de rapports de services professionnels et d’expertise scientifique, voire d’un catalogue de produits végétaux. Il rend ainsi éloquente la rencontre incongrue de ces activités en révélant les aprioris et les principes de fonctionnement de leurs domaines ou secteurs économiques respectifs, ainsi que la portée sociale et les valeurs qui les sous-tendent.

Numéro: 

S'abonner à l'infolettre

 Retrouvez nous sur Twitter !Retrouvez nous sur Facebook !Retrouvez nous sur Instagram !

esse arts + opinions

Adresse postale
C.P. 47549,
Comptoir Plateau Mont-Royal
Montréal (Québec) Canada
H2H 2S8

Adresse de nos bureaux
2025 rue Parthenais, bureau 321
Montréal (Québec)
Canada H2K 3T2

E. : revue@esse.ca
T. : 1 514-521-8597