Publication | More Caught in the Act: an anthology of performance art by Canadian women

90
2017
  • More Caught in the Act: an anthology of performance art by Canadian women, couverture, 2016. Photo : permission de Artexte
  • More Caught in the Act: an anthology of performance art by Canadian women, p. 14-15, 2016. Photo : permission de Artexte
  • More Caught in the Act: an anthology of performance art by Canadian women, p. 26-27, 2016. Photo : permission de Artexte
  • More Caught in the Act: an anthology of performance art by Canadian women, p. 136-137, 2016. Photo : permission de Artexte
  • More Caught in the Act: an anthology of performance art by Canadian women, p. 218-219, 2016. Photo : permission de Artexte
  • More Caught in the Act: an anthology of performance art by Canadian women, p. 254-255, 2016. Photo : permission de Artexte
  • More Caught in the Act: an anthology of performance art by Canadian women, p. 348-349, 2016. Photo : permission de Artexte

Johanna Householder et Tanya Mars (dir.)
More Caught in the Act: an anthology of performance art by Canadian women
Montréal et Toronto, Éditions Artexte et YYZ Books, 2016, 420 p.

More Caught in the Act, publication réalisée sous la direction de Johanna Householder et Tanya Mars, s’ajoute à Caught in the Act (2004), entreprise d’envergure qui vise à témoigner du paysage riche et varié de la performance mise en œuvre par des artistes canadiennes. La première partie du livre rassemble cinq essais contextuels qui tracent des parallèles thématiques et théoriques entre une multitude de pratiques performatives. T. L. Cowan, Carla Taunton, Christof Migone, cheyanne turions et Andrea Thompson y étudient ce répertoire diversifié sous de fécondes perspectives telles que le cabaret, l’art audio, la performance pour la caméra et le spoken word, ainsi que l’art des femmes autochtones. La deuxième partie réunit vingt-neuf portraits individuels, de manière à souligner plus précisément la pertinence des contributions des femmes au sein d’une histoire de l’art contemporain canadien.

Remarquable travail de référence sur l’art performance, More Caught in the Act met en exergue le rôle significatif de ces femmes autant sur la scène artistique que dans un plus vaste commentaire social et politique. Il y a, à la fois dans la méthodologie et le contenu du compendium, un rapport profondément humain qui s’éloigne d’une écriture soi-disant neutre, encore trop souvent perçue comme le prérequis d’un discours critique ou documentaire. Cette trame subjective rafraichit autant qu’elle informe, empreinte d’une sensibilité qui se retrouve justement au cœur du geste performatif. La publication parvient habilement à faire état du caractère mouvant et contingent de la performance, sans tenter de le fixer et en évitant toute normalisation. Elle offre un contact approfondi et coloré avec la substance de cet art et ouvre un espace de réflexion nécessaire autour d’enjeux décisifs pour cette communauté de la performance.

Ainsi, on traverse d’abord des mises en contexte interreliées qui investissent les stratégies élaborées par les artistes. Parsemés de descriptions et d’images, les essais racontent l’expérience pour mieux l’insérer dans un tissage indéfini qui prend forme au gré des auteur.e.s. Puis vient se glisser de manière organique un prodigieux dossier dans lequel sont présentées, l’une à la suite de l’autre, des pratiques évocatrices de la profondeur de l’objet d’étude. Au moyen de courts textes rythmés d’images, on découvre un profil qui, s’il se veut informatif de l’œuvre, révèle aussi la relation entre l’auteur.e et le sujet. Consciencieusement rédigées par leurs collègues artistes, les compositions attestent de l’aspect collectif saillant du réseau de la performance canadienne.

C’est par le pouvoir de l’éventail que More Caught in the Act réussit à traduire en mots cette synergie distinctive ; c’est par le nombre que la publication sonde l’indéfinissable. L’apport phénoménal de ces femmes, sous-représentées dans l’histoire de l’art, y est disposé au premier plan. Réagissant à la marginalisation, les femmes écrivent leur propre histoire. La vivacité et la pertinence d’une collection aussi précieuse se devaient d’être célébrées, enfin.

Numéro: 

S'abonner à l'infolettre

 Retrouvez nous sur Twitter !Retrouvez nous sur Facebook !Retrouvez nous sur Instagram !

Publications



Archives


Rubriques



Boutique

Encan


Informations



Contact

esse arts + opinions

Adresse postale
C.P. 47549,
Comptoir Plateau Mont-Royal
Montréal (Québec) Canada
H2H 2S8

Adresse de nos bureaux
2025 rue Parthenais, bureau 321
Montréal (Québec)
Canada H2K 3T2

E. : revue@esse.ca
T. : 1 514-521-8597
F. : 1 514-521-8598