Mo Yi

Tianmo Zhang
  • Mo Yi, 5.16 Notice, 2017. Photo : permission de l’artiste & Blindspot Gallery, Hong Kong
  • Mo Yi, 5.16 Notice, 1981, détail, 2017. Photo : permission de l’artiste & Blindspot Gallery, Hong Kong
  • Mo Yi, 5.16 Notice, 1966, détail, 2017. Photo : permission de l’artiste & Blindspot Gallery, Hong Kong
  • Mo Yi, 5.16 Notice, 2012, détail, 2017. Photo : permission de l’artiste & Blindspot Gallery, Hong Kong

Rappeler le souvenir d’une vérité sociale

Œuvre du photographe Mo Yi, qui vit à Beijing, 5.16 Notice (2017-) dénote le constant souci de l’artiste de dévoiler les injustices sociales et les réalités urbaines de la Chine post-Révolution culturelle. Cinquante-deux images d’archives et de propagande en noir et blanc illustrant de nombreuses facettes de ce mouvement politique forment une grande mosaïque rectangulaire. Certaines montrent la figure aisément reconnaissable du président Mao, avec le signe de la main caractéristique qu’il répétait dans ses multiples apparitions publiques. Ces images symboliques sont entourées de photos d’affiches de propagande, de masses révolutionnaires ou d’intellectuels et de dirigeants du Parti qu’on cloue au pilori.

Campagne de condamnation de la culture traditionnelle chinoise et de l’expression artistique individuelle au nom du contrôle politique, la grande révolution culturelle prolétarienne (1966-1976) a eu une influence déterminante sur la structure artistique et sociale de la Chine. Afin de souligner les répercussions considérables et indélébiles de ce mouvement, Mo Yi a dégradé les images de sa mosaïque, signalant son intention de réclamer des excuses officielles du Parti. Dans un acte de défi performatif, il a inscrit sur chaque photo une date calligraphiée à l’encre rouge en commençant par 1966, année où le mouvement a débuté. Le chiffre « 5.16 », moins perceptible, est reproduit de nombreuses fois en arrière-plan, rappelant la date précise de son lancement.

Mo Yi s’est engagé à ajouter chaque année une nouvelle photo, jusqu’à ce que l’État présente des excuses. Les images historiques présentées ici acquièrent ainsi une temporalité unique, par le biais d’une œuvre ouverte qui s’inscrit dans le climat politique actuel, 40 ans après les évènements. Le recours à la calligraphie évoque un certain degré de subversion, la pratique des arts traditionnels chinois ayant été sévèrement réprimée à l’époque, bien qu’elle revive abondamment dans les œuvres contemporaines. Malgré son apparence photographique au premier coup d’œil, 5.16 Notice se présente d’abord et avant tout comme une performance qui transcende la résilience, laissant entrevoir chez les artistes et les travailleurs culturels d’aujourd’hui une volonté de se libérer d’un passé aliénant pour se tourner vers un contexte propice à l’expression créatrice.

[Traduit de l’anglais par Margot Lacroix]

S'abonner à l'infolettre

 Retrouvez nous sur Twitter !Retrouvez nous sur Facebook !Retrouvez nous sur Instagram !

Publications



Archives


Rubriques



Boutique

Encan


Informations



Contact

esse arts + opinions

Adresse postale
C.P. 47549,
Comptoir Plateau Mont-Royal
Montréal (Québec) Canada
H2H 2S8

Adresse de nos bureaux
2025 rue Parthenais, bureau 321
Montréal (Québec)
Canada H2K 3T2

E. : revue@esse.ca
T. : 1 514-521-8597
F. : 1 514-521-8598