JJ Levine

Ariane De Blois
  • JJ Levine, Harry Pregnant 2015. Photo : © JJ Levine
  • JJ Levine, Harry and Joah 2016. Photo : © JJ Levine
  • JJ Levine, Self-Portrait with Joah 2016. Photo : © JJ Levine
  • JJ Levine, Switch 6, 2009. Photos : © JJ Levine
  • JJ Levine, Switch 3, 2009. Photos : © JJ Levine
  • JJ Levine, Alone Time 01. Photo : © JJ Levine
  • JJ Levine, Alone Time 02. Photo : © JJ Levine

Family

Le travail photographique du Montréalais JJ Levine remet en question les rôles traditionnellement associés aux identités de genre en explorant de manière intimiste les espaces domestiques queers. Intitulé Family, son plus récent projet porte sur les structures familiales alternatives en mettant de l’avant « la parentalité envisagée d’un point de vue radical », selon les mots de l’artiste. Certes en continuité avec ses projets Switch et Alone Time qui explorent, par l’intermédiaire du corps performatif, la construction et la malléabilité du genre, Family s’inscrit esthétiquement et conceptuellement de manière encore plus palpable dans la lignée du projet Queer Portraits. Ce dernier, qui regroupe une centaine de portraits de proches, d’ami.e.s et d’amant.e.s photographié.e.s sur une période de neuf ans, s’est tissé autour de la communauté montréalaise de l’artiste et de ses relations signifiantes. La naissance de son enfant devient avec Family l’occasion pour JJ Levine d’élaborer un projet autour de sa propre cellule familiale queer qui défie la conception nucléaire hétéronormative et strictement biologique de la filiation.

Historiquement utilisés pour composer les archives familiales populaires, la photographie et les films 16 mm et Super 8 servent ici de médium artistique pour capter des images de la famille de l’artiste, mais aussi pour combattre l’invisibilité, au sein de la culture visuelle, de familles stéréotypiquement non conformes. Aux couleurs saturées, les photographies chargées d’affects portraient les différents membres de la famille choisie de Levine, dont quelques ami.e.s, face à la caméra, le visage neutre, sans sourire factice et le regard fixant l’objectif. Parmi les photographies phares du projet, notons Harry Pregnant 2015 qui présente le conjoint de Levine, enceinte, torse nu, la main posée sur son ventre, Harry and Joah 2016 qui le montre avec son enfant dans les bras et Self-Portrait with Joah 2016 qui présente l’artiste en train de nourrir son bambin. Comme autant de souvenirs, les films de la naissance de Joah, de la famille à la plage et lors d’une fête viennent, avec leur facture vintage et de manière imagée, combler l’absence, dans un passé récent, de photos de famille queer, pointant du coup la violence de cette inexistence.

Légendes des photos
Image 1 : JJ Levine, Harry Pregnant 2015, de la série Family. Photo : permission de l’artiste
Image 2 : JJ Levine, Harry and Joah 2016, de la série Family. Photo : permission de l’artiste
Image 3 : JJ Levine, Self-Portrait with Joah 2016, de la série Family. Photo : permission de l’artiste
Images 4-5 : JJ Levine, Switch 6, de la série Switch, 2009. Photos : permission de l’artiste
Images 6-7 : JJ Levine, Switch 3, de la série Switch, 2009. Photos : permission de l’artiste
Image 8 : JJ Levine, Alone Time 01, de la série Alone Time. Photo : permission de l’artiste
Image 9 : JJ Levine, Alone Time 02, de la série Alone Time. Photo : permission de l’artiste

Number: 
91

S'abonner à l'infolettre

 Retrouvez nous sur Twitter !Retrouvez nous sur Facebook !Retrouvez nous sur Instagram !

Publications



Archives


Rubriques



Boutique

Encan


Informations



Contact

esse arts + opinions

Adresse postale
C.P. 47549,
Comptoir Plateau Mont-Royal
Montréal (Québec) Canada
H2H 2S8

Adresse de nos bureaux
2025 rue Parthenais, bureau 321
Montréal (Québec)
Canada H2K 3T2

E. : revue@esse.ca
T. : 1 514-521-8597
F. : 1 514-521-8598