Brian Dettmer

Layna De Roy
  • Brian Dettmer, Prose and Poetry of the World, 2011. Photo : permission de l'artiste et P.P.O.W., New York
  • Brian Dettmer, The World of Mathematics, 2013. Photo : permission de l'artiste et P.P.O.W., New York
  • Brian Dettmer, Macmillian, 2011. Photo : permission de l'artiste et P.P.O.W., New York
  • Brian Dettmer, 2015. Photo : permission de l'artiste et P.P.O.W., New York
  • Brian Dettmer, The Way Things (front view), 2014. Photo : permission de l'artiste et P.P.O.W., New York
  • Brian Dettmer, Tower of Babble, 2011. Photo : permission de l'artiste et P.P.O.W., New York

Recyclage poétique de mémoires

Tout discours qu’il soit, le livre est aussi, et peut-être d’abord, une forme dont la valeur heuristique, à l’ère du numérique, se loge au creux de potentialités plastiques que s’emploie à débusquer l’artiste américain Brian Dettmer. Muni de brucelles et d’un couteau d’artisan, ce dernier taille méticuleusement d’un geste sûr et précis, porté par le hasard, des livres aux pourtours préalablement scellés avec du vernis. Ses sculptures, fruits d’une démarche que l’artiste qualifie d’« archéologique », participent d’un recyclage poétique de mémoires matérialisés en livres vétustes dont les transformations substantielles font trembler le voir. Elles suscitent un déplacement du regard au moyen d’interventions sur les percepts phénoménologiques de la structure constitutive de l’objet. Le pari est de réenchanter la matérialité livresque, d’en faire émerger un sens différent non pas au détriment de l’objet-livre, mais en composant avec lui de manière à en pérenniser la forme, à le ré-inquiéter. Les œuvres palimpsestes de Dettmer sont façonnées à partir de livres existants sans qu’aucun élément soit déplacé ou ajouté. L’ordre ainsi préservé s’enrichit de l’interprétation de l’artiste qui s’y conjoint sans recouvrir complètement le sens premier des écrits. Si les interventions pratiquées sur l’extérieur des livres à l’aide de poids et de serre-joints visent généralement à désarticuler leur structure en la contraignant à épouser de nouvelles formes, celles agissant à l’intérieur des livres travaillent les potentialités sédimentées de l’entre-page où se tissent des relations sémantiques inusitées entre mots et images présentés comme un tout stratifié. Dettmer fait jouer les ressources temporelles du livre – le feuilletage, la lecture – de même que sa structure séquentielle en cahiers pour proposer une réflexion sur le statut de celui-ci et l’autorité dont il est investi, lesquels fournissent l’impulsion à une technique guidée par un sentiment d’effacement, de perte inhérente au présent contexte culturel où prédomine l’intangibilité de l’information.

Légendes des photos
Image 1 : Brian Dettmer, Prose and Poetry of the World, 2011. Photo : permission de l'artiste et P.P.O.W., New York
Image 2 : Brian Dettmer, The World of Mathematics, 2013. Photo : permission de l'artiste et P.P.O.W., New York
Image 3 : Brian Dettmer, Macmillian, 2011. Photo : permission de l'artiste et P.P.O.W., New York
Image 4 : Brian Dettmer, Participation Award for a Fragmented Memory of an Abstract Experience (Participant #3), 2015. Photo : permission de l'artiste et P.P.O.W., New York
Image 5 : Brian Dettmer, The Way Things (front view), 2014. Photo : permission de l'artiste et P.P.O.W., New York
Image 6 : Brian Dettmer, Tower of Babble, 2011. Photo : permission de l'artiste et P.P.O.W., New York

S'abonner à l'infolettre

 Retrouvez nous sur Twitter !Retrouvez nous sur Facebook !Retrouvez nous sur Instagram !

esse arts + opinions

Adresse postale
C.P. 47549,
Comptoir Plateau Mont-Royal
Montréal (Québec) Canada
H2H 2S8

Adresse de nos bureaux
2025 rue Parthenais, bureau 321
Montréal (Québec)
Canada H2K 3T2

E. : revue@esse.ca
T. : 1 514-521-8597
F. : 1 514-521-8598