Dossier | Philippe Côté

Philippe Côté
de, (La Société de Conservation du Présent)
Un ami des ruines et des infrastructures futuristes

1- Pour fonder icitte... un au-delà de la performance... elle serait manœuvre supra-rurale. Manœuvre pour reprendre l'énoncée manifeste du collectif Inter/Le lieu au tournant de 1990. Supra-rural pour exercer l'urbanité du tout-terrain.

2- Elle est un art de brousseMD, fragile et libre. Puis inouïe et intéressante pour reprendre les catégories de Kierkegaard. Le symbolique existe. l e médium de la performance participe de la linguistique chomskienne qui repose... pourquoi pas... sur l'individualité de la performance et l'universalité de la compétence. Elle existe. Il y a un matérialisme sensualiste.

3- Pour marquer le temps.

4- Les corps doivent vivre. Répétons : une société doit sans cesse produire son art. Traditionnellement, ce qui est intéressant, c'est la penture de l'instant.

5- Classiquement, la performance serait un médium où il n'y aurait qu'unité de temps, de lieu et d'action. Le déploiement de l'action en délimitant le temps. Qu'en dire de plus ? Le lieu est évidemment tout-terrain. Il demeure non nécessaire qu'un public existe simultanément à l'action.

Au Québec, la performance participe du champ des arts visuels. Les objets signifient. Le multimédia ins-iste et l'artiste ex-iste. A rebours, en Italie, la performance travaille la poésie sonore. Qu'en dire de plus ? Pour icitte, en tout genre, performance & art conceptuel participent de la généralisation des ligues d'improvisation. Donc, il y a rencontre.

La coupe à blanc du territoire imaginaire de la culture n'aura pas lieu. Pourquoi ? Le travail sur le symbolique est immense. Comment ? Par production tout-terrain, tout désœuvrement l'emportera sur la finitude culturelle des produits humains et inhumains.

6- Qui pourrait avoir influencé temporairement votre pratique en bien ou en mal - hier ou demain ? L'activité trans-régionale ALICA/ZONA, le désœuvrement impersonnel de .(La Société de Conservation du Présent), les Néoistes, les galeries éphémères, le collectif Inter/Le lieu, Tipop, General Idea, les artistes de la ruelle Joly. Puis le futurisme russe et italien, dada et le hasard objectif du surréalisme. Jouer au go.

Tags artistes: 

S'abonner à l'infolettre

 Retrouvez nous sur Twitter !Retrouvez nous sur Facebook !Retrouvez nous sur Instagram !

Encan


Informations



Contact

esse arts + opinions

Adresse postale
C.P. 47549,
Comptoir Plateau Mont-Royal
Montréal (Québec) Canada
H2H 2S8

Adresse de nos bureaux
2025 rue Parthenais, bureau 321
Montréal (Québec)
Canada H2K 3T2

E. : revue@esse.ca
T. : 1 514-521-8597
F. : 1 514-521-8598