Andréanne Godin

Dominique Sirois-Rouleau
  • Vue d’installation, Foire Volta NY, 2018. Photo : permission de l’artiste & Galerie Nicolas Robert
  • Vue d’installation, Foire Volta NY, 2018. Photos : permission de l’artiste & Galerie Nicolas Robert
  • Untitled III, de la série On Our Way To The Border, 2017. Photo : Trigonix, permission de l'artiste & Galerie Nicolas Robert
  • Untitled IV, de la série On Our Way To The Border, 2018. Photo : Trigonix, permission de l'artiste & Galerie Nicolas Robert
  • Untitled IX, de la série On Our Way To The Border, 2018. Photo : permission de l'artiste & Galerie Nicolas Robert
  • Untitled VIII, de la série On Our Way To The Border, 2018. Photo : permission de l'artiste & Galerie Nicolas Robert

Andréanne Godin traduit par le dessin les moments qui marquent son expérience quotidienne. Ces instants captés avec la promptitude d’une esquisse mentale sont ensuite reconstruits par le frottement méthodique du pigment ou du graphite en poudre sur le papier. Les temps du souvenir et de sa représentation se conjuguent alors en une métaphore de la mémoire. La réalité alimente l’imaginaire dont l’interprétation picturale convoque un troublant effet de déjà-vu. Le dessin dévoile en réalité l’universalité des souvenirs intimes.

Cette rencontre des sensibilités s’appuie sur une mise en espace sculpturale du papier. Arrangés en faveur du regard spectateur, les dessins composent un parcours au cœur d’une culture visuelle collective. Godin explore les possibilités architecturales du dessin de manière à contrer ou à appuyer les représentations. La matière friable se projette ainsi dans la fragilité assumée de l’objet et engage une relation distinctive avec le spectateur. Entre la contemplation et la déambulation, l’image de l’éphémère suspend paradoxalement le cours du temps.

Près du rituel, la technique relève d’un processus d’exécution minutieux et engagé. L’investissement temporel et physique de l’artiste fait écho au lent enchâssement des éléments qui bâtissent les souvenirs. Le dessin intercepte les détails qui échappent à l’expérience directe, mais que la mémoire altère, efface ou révèle. La série On Our Way To The Border représente à ce titre des lieux anonymes, paysages fuyants et autres textures de l’ordinaire comme les esquisses distraites de l’histoire de l’artiste. Ce jeu de représentation évoque la vie des images, de leur première appréciation par Godin jusqu’à leur abandon dans le regard du spectateur.

L’unité des dessins réside dans une certaine monochromie. Parfois authentique, d’autres fois simulée par un mélange subtil de pigments, la couleur unique suscite une représentation apaisante des sujets. La richesse et la variété des nuances murmurent les images. Les végétaux, les ciels et les lieux affirment ainsi, à l’instar des dessins plus abstraits, leur altérité. La matière volatile les augmente d’une impression de doute qui frappe comme un grand frisson : la mémoire est faillible. Le dessin minimaliste esquisse en ces termes la discrète gravité de nos existences temporaires.

S'abonner à l'infolettre

 Retrouvez nous sur Twitter !Retrouvez nous sur Facebook !Retrouvez nous sur Instagram !

Encan


Informations



Contact

esse arts + opinions

Adresse postale
C.P. 47549,
Comptoir Plateau Mont-Royal
Montréal (Québec) Canada
H2H 2S8

Adresse de nos bureaux
2025 rue Parthenais, bureau 321
Montréal (Québec)
Canada H2K 3T2

E. : revue@esse.ca
T. : 1 514-521-8597
F. : 1 514-521-8598