Québec – Centre VU

64
Centre VU

[in French]

Centre VU, Québec, du 19 juin au 10 août 2008

Dans le contexte des célébrations du 400e anniversaire de Québec, l’exposition 6* ÉMISSAIRES porte un regard inédit sur la ville. Sous le commissariat d’Ève Cadieux, les artistes ont été invités à réaliser une mission photographique. Genre issu du 19e siècle, la mission est une commande faite aux photographes pour rendre compte d’un territoire à un moment précis dans le temps. Comme le souligne la commissaire dans le catalogue qui accompagne l’exposition, « Québec, ville photogénique cela va sans dire, trouve ici une visibilité qui va à l’encontre de celle véhiculée par l’imagerie touristique ou les vues officielles ». Ici, la ville sert de trame à la composition d’espaces fictifs où le passé se mêle parfois au présent.
Parmi les artistes choisis, trois explorent le territoire de la ville. Patrick Altman réinvente le passé de Québec en puisant dans différentes archives photographiques du 19e siècle. À partir de ces images anciennes, Altman leurre le visiteur en imaginant la ville telle qu’elle aurait pu être à une certaine époque. Ivan Binet offre une série inspirée des œuvres picturales de Cornelius Krieghoff. Les images possèdent quelque chose d’irréel dans leur facture. Utilisant des fragments pour composer un paysage, Binet crée des trompe-l’oeil qui calquent et citent la peinture dont il s’inspire. Travaillant aussi par fragments, Isabelle Hayeur manipule le réel pour questionner le paysage urbain. Ville-musée, Québec est ici vue comme un objet hybride où se côtoient les signes du présent (graffitis et murales) et les ruines du passé (façade de l’église Saint-Vincent-de-Paul). Les trois autres artistes rendent compte d’un Québec plus intimiste. Poursuivant son questionnement sur l’argent comme véhicule de pouvoir, Mathieu Beauséjour propose le portrait de souverains britanniques représentés sur la monnaie depuis la Conquête. Hors de leur contexte, ces personnages aux visages marqués par le temps et les manipulations continuent d’évoquer notre identité. Lynne Cohen inscrit sa mission dans la logique de sa démarche des 30 dernières années. Intéressée par des lieux anonymes, évacués de toute présence humaine, Cohen livre une série d’images de lieux qui pourraient autant être de Québec que d’ailleurs. Le duo Doyon-Rivest, lui, a mis en scène trois personnages (un gentilhomme en perruque blanche, une geisha et un Africain) dans différents lieux sélects de la ville auxquels le commun des mortels n’a généralement pas accès. Sans jamais vraiment se rencontrer dans ces espaces insolites, les personnages posent leur identité en parallèle.
De ces œuvres de commande, il faut retenir la grande liberté de manœuvre laissée aux artistes. Loin de se cantonner dans une vision pittoresque du paysage, le concept même de mission est ici requestionné. La photographie va au-delà d’un souci documentaire pour laisser place à six visions d’artistes qui ont imaginé ce territoire à partir de leurs propres préoccupations esthétiques.

Numéro: 

Subscribe to the Newsletter

 Retrouvez nous sur Twitter !Retrouvez nous sur Facebook !Retrouvez nous sur Instagram !

Publications



Archives


Features



Shop



Auction


Information



Contact

esse arts + opinions

Postal address
C.P. 47549,
Comptoir Plateau Mont-Royal
Montréal (Québec) Canada
H2H 2S8

Office address
2025 rue Parthenais, bureau 321
Montréal (Québec)
Canada H2K 3T2

E. : revue@esse.ca
T. : 1 514-521-8597
F. : 1 514-521-8598