Dossier : Le mal culturel

[Extract in French]

Voir ou ne pas voir

Aucun pays (ou presque?) ne peut aujourd’hui se targuer de ne pas violer, de manière implicite ou explicite, faible ou substantielle, les droits culturels (tels qu’actuellement définis dans les instruments normatifs existants et ceux en cours d’élaboration). Chaque État a ses minorités – plus ou moins minoritaires – et ses entorses. Les Français ont leurs Basques, leurs Bretons et leurs Corses, les Espagnols leurs Catalans, les Amériques leurs Autochtones, les Australiens leurs Aborigènes, les Finlandais leurs Lapons, les Indiens leurs Musulmans ou leurs dalits (intouchables), les Japonais leurs burakumi, les Turcs leurs Kurdes, les Russes leurs Tatars ou leurs Iakoutes, les Chinois leurs Ouigours (et que dire des Tibétains?), les Sri Lankais leurs Tamoules, les Malais leurs Chinois, les Ukrainiens leurs Polonais, etc. Chaque État a aussi ses problèmes de reconnaissance, de conflit, d’iniquité et d’intégration. Les États multiculturels sont aujourd’hui une réalité bien tangible avec lesquels les sphères politiques, sociales, culturelles et même artistiques n’ont d’autre choix que de composer.

Les droits culturels sont donc l’affaire de tous. Ce sont nos cultures et notre création qui se trouvent en cause aujourd’hui. Pas uniquement celles des autres, États, peuples et habitants d’un lointain exotique et inconnu, ou encore celles des pays les plus pauvres ou en développement. Les déclarations de Jean-Marie Messier, p.d.g. de Vivendi Universal, annonçant en décembre 2001, et de manière à peine voilée, l’intention pour son groupe de mettre fin à l’exception culturelle, sont malheureusement là pour nous le rappeler. Dur coup pour le cinéma. Sans une conscientisation aiguë des États comme des institutions supranationales aux problèmes des droits culturels, c’est tout un pan de la richesse culturelle et artistique planétaire qui est en danger aujourd’hui, et avec elle, des millions d’individus. La survie des six mille langues constituant l’archipel langagier de notre planète en dépend.

[…]

Subscribe to the Newsletter

 Retrouvez nous sur Twitter !Retrouvez nous sur Facebook !Retrouvez nous sur Instagram !

Publications



Archives


Features



Shop



Auction


Information



Contact

esse arts + opinions

Postal address
C.P. 47549,
Comptoir Plateau Mont-Royal
Montréal (Québec) Canada
H2H 2S8

Office address
2025 rue Parthenais, bureau 321
Montréal (Québec)
Canada H2K 3T2

E. : revue@esse.ca
T. : 1 514-521-8597
F. : 1 514-521-8598